La danse est avant tout un mouvement sacré, et le « langage caché de l’âme ; » (Martha Graham). « C’est bizarre à quel point les belles choses ont un rapport avec le mouvement »Pina Bausch.

On danse depuis que l’homme est sur terre ; que ça soit en forme de prière de groupe, ou de danses chamaniques habités par des animaux, autant on danse dans les temples et la Grèce antique où en Turquie avec les derviches tourneurs qui se synchronisent avec le mouvement universelles des planètes.

Je photographie la danse depuis longtemps, des années passés à observer les danseurs sur scène en étant témoin privilégié de leur mutation vers des corps spirituels, leur regarder être possédés par des étranges forces vitales, bras levés vers le ciel et tourner autour de la scène comme des chamans en prière.

Je voulais immortaliser l’intangible de leur mouvement. À mes yeux, leur corps devenait des esprits, de flammes de feu, de cascades d’eau et de rafales de vent, tout les éléments de la nature confondues qui dansent à leur tour devant mes yeux merveilles par ces rituels remplies de passion et de mystère.

Le Flamenco a toujours fait partie de ma vie. Originel du sud de l’Espagne, cet Art me transporte à mon enfance, les Ferias colorés de printemps et d’été de l’Andalousie, rappelant les jardin fleuri et les brises estivales baignés de soleil.

C’est un hommage modeste à mon histoire et ma passion pour la danse, que je redécouvre avec ce projet photographique.

Je veux montrer que la danse, au delà de l’esthétique plastique et la beauté des corps, est, en essence, des chants spirituels de l’âme, en connexion intime avec l’univers et son mystère.

La danse comme célébration spirituel de la vie.
Le Corps Spirituel
Play   <  1|17  >
Web design and develop Sr. Mentekitchen
|
All rights reserved to Juan Manuel Abellán